Linux

Comment obtenir un VPS gratuit sous Linux ?

Par Jean-Luc Pircard , le janvier 2, 2024 - 7 minutes de lecture
Notez-moi

Choisir un fournisseur de VPS gratuit sous Linux

Qu’est-ce qu’un VPS gratuit ?

Un VPS (Virtual Private Server) gratuit est un serveur virtuel qui vous permet d’avoir un accès complet à une machine virtuelle fonctionnant sous le système d’exploitation Linux, sans avoir à payer de frais d’hébergement. Cela peut être particulièrement intéressant si vous souhaitez tester une application ou si vous avez besoin d’un environnement de développement pour votre projet.

Avantages d’un VPS gratuit

– Coût : la principale raison de choisir un VPS gratuit est bien sûr le coût. En optant pour un fournisseur gratuit, vous économisez de l’argent tout en bénéficiant d’un environnement virtuel pour effectuer vos tests et vos développements.
– Flexibilité : avec un VPS gratuit, vous avez un contrôle total sur votre environnement virtuel. Vous pouvez installer les logiciels dont vous avez besoin, configurer les paramètres selon vos préférences et même redémarrer votre serveur à tout moment.
– Apprendre et expérimenter : un VPS gratuit est un excellent moyen d’apprendre et d’expérimenter sans risque. Vous pouvez tester de nouvelles applications, essayer différentes configurations et vous familiariser avec le système Linux.
– Évolutivité : si vous avez besoin de plus de ressources ou de fonctionnalités supplémentaires, vous pouvez généralement passer à une version payante du VPS chez certains fournisseurs. Cela vous permet de commencer gratuitement et de mettre à niveau si nécessaire.

Points à prendre en compte lors du choix d’un fournisseur de VPS gratuit

– Fiabilité : assurez-vous de choisir un fournisseur réputé et fiable. Vérifiez les avis des utilisateurs et les retours d’expérience avant de vous engager. Une bonne stabilité et une disponibilité élevée sont essentielles pour garantir un bon fonctionnement de votre VPS.
– Caractéristiques et limites : vérifiez les caractéristiques et les spécifications proposées par le fournisseur de VPS gratuit. Assurez-vous que les ressources (espace de stockage, mémoire, bande passante, etc.) répondent à vos besoins actuels et futurs. Tenez également compte des limites fixées par le fournisseur, telles que le nombre de sites web ou de bases de données autorisés.
– Support technique : bien que vous utilisiez un VPS gratuit, il est important de choisir un fournisseur qui offre un support technique efficace. Assurez-vous qu’il y ait une documentation complète, un forum d’entraide ou une équipe de support que vous pouvez contacter en cas de problème.
– Durée de validité : certains fournisseurs de VPS gratuits imposent une durée de validité pour leur offre gratuite. Vérifiez les conditions et assurez-vous de comprendre les éventuels frais supplémentaires qui pourraient s’appliquer après la période gratuite.
– Restrictions : certains fournisseurs de VPS gratuits imposent des restrictions sur l’utilisation du serveur, par exemple en limitant les activités liées au piratage ou au partage de fichiers illégaux. Assurez-vous de connaître les restrictions imposées par le fournisseur avant de vous inscrire.

Quelques fournisseurs de VPS gratuits sous Linux

Amazon Web Services (AWS) Free Tier : AWS propose une offre gratuite qui inclut un VPS EC2 (Elastic Compute Cloud) gratuit pour une durée limitée. Vous bénéficiez de 750 heures d’utilisation gratuites par mois, ainsi qu’un ensemble d’autres services AWS.
Google Cloud Platform (GCP) Free Tier : GCP offre un essai gratuit de 12 mois, ce qui inclut une petite instance de VPS gratuite pour exécuter des applications dans un environnement Linux.
Oracle Cloud Free Tier : Oracle Cloud propose un accès gratuit à plusieurs services, y compris un VPS gratuit avec 2 VM (Virtual Machines) et 1 To de stockage gratuit.
Vultr : Vultr propose un plan Starter qui comprend un VPS à bas prix avec 10 Go d’espace disque et 500 Go de bande passante. Bien que ce ne soit pas entièrement gratuit, le coût est très abordable.
DigitalOcean : DigitalOcean propose un crédit de 100 $ pour les nouveaux utilisateurs, ce qui équivaut à environ 2 mois d’utilisation gratuite d’un VPS.
UpCloud : UpCloud offre un essai gratuit de 3 jours, vous permettant de tester leur service et leur VPS.
Il est essentiel de noter que la gratuité d’un VPS est souvent limitée dans le temps ou dans les fonctionnalités proposées. Il est donc important de bien comprendre les conditions et les spécifications de chaque fournisseur avant de faire votre choix.

En choisissant un fournisseur de VPS gratuit sous Linux, vous pouvez profiter des avantages d’un environnement virtuel sans avoir à payer de frais d’hébergement. Assurez-vous de prendre en compte les points clés tels que la fiabilité, les caractéristiques, le support technique, la durée de validité et les restrictions imposées par chaque fournisseur. En gardant ces éléments à l’esprit, vous pourrez choisir le fournisseur de VPS gratuit qui correspond le mieux à vos besoins.

Configurer et gérer votre VPS Linux gratuit

Un Virtual Private Server (VPS) est une solution d’hébergement qui vous permet d’avoir un environnement de serveur dédié, même si vous n’avez pas les ressources pour posséder un serveur physique. De nombreux fournisseurs offrent des VPS gratuits, ce qui est idéal pour les développeurs et les amateurs qui souhaitent tester leurs applications ou projets.

Étape 1 : Choix d’un fournisseur de VPS gratuit

Il existe de nombreux fournisseurs de VPS gratuits parmi lesquels vous pouvez choisir. Certains des plus populaires incluent :

  • Google Cloud Platform : offre un essai gratuit de 12 mois avec 300 $ de crédit pour utiliser leurs services, y compris les VPS.
  • Amazon Web Services (AWS) : propose également un essai gratuit de 12 mois avec une limite de ressources, y compris les VPS.
  • Microsoft Azure : offre une période d’essai gratuite de 30 jours avec des crédits pour explorer leurs services, y compris les VPS.

Étape 2 : Configuration du VPS

Une fois que vous avez choisi votre fournisseur de VPS gratuit, suivez ces étapes pour le configurer :

  1. Créez un compte : Inscrivez-vous sur le site web du fournisseur et créez un compte.
  2. Créez une instance : Une fois connecté à votre compte, recherchez l’option pour créer une instance de VPS et sélectionnez-là. Vous devrez fournir un nom pour l’instance, choisir la région de l’hébergement et spécifier la taille de l’instance.
  3. Configurez l’accès SSH : La plupart des fournisseurs vous permettront de configurer l’accès SSH lors de la création de l’instance. Générez une paire de clés SSH et téléchargez la clé privée sur votre ordinateur.
  4. Connectez-vous à votre VPS : À l’aide d’un terminal ou d’une application de client SSH, connectez-vous au VPS en utilisant l’adresse IP fournie par le fournisseur ainsi que la clé privée que vous avez téléchargée.

Étape 3 : Gestion du VPS

Une fois connecté à votre VPS, vous pouvez commencer à le gérer en utilisant les commandes Linux courantes. Voici quelques tâches de gestion courantes :

  • Mise à jour du système : Assurez-vous que votre système est à jour en exécutant la commande « sudo apt update » suivie de « sudo apt upgrade ».
  • Installation de logiciels : Utilisez le gestionnaire de paquets de votre distribution Linux pour installer des logiciels supplémentaires.
  • Configuration du pare-feu : Utilisez les outils de pare-feu Linux tels que iptables pour protéger votre VPS contre les attaques.
  • Sauvegarde des données : Assurez-vous de sauvegarder régulièrement vos données importantes sur votre VPS, en utilisant une solution de sauvegarde telle que rsync ou tar.

Configurer et gérer un VPS Linux gratuit peut être une excellente solution pour les développeurs et les amateurs souhaitant expérimenter ou tester des applications. En suivant les étapes ci-dessus, vous pourrez rapidement avoir un VPS opérationnel et commencer à l’utiliser pour vos projets.

  • Linux, c'est gratuit ! Mais aidez-moi à l'installer Linus Torvalds, David Diamond Ecole des loisirs
    Linus Torvalds, David Diamond
  • CME U6 MIDI Pro
    CME U6 MIDI Pro, Interface MIDI, 3 entrées MIDI et 3 sorties MIDI, 1 port USB-C pour la transmission MIDI, Permet de fusionner, filtrer et acheminer toutes les commandes MIDI à l'aide du logiciel gratuit UxMIDI Tools (Win/Mac), Egalement compatible avec Chromebooks et Linux, Alimentation via USB, Dimensions: 82,5 x 64 x 33,5 mm, Poids: 96 g
  • Elektron Housses Synthé/ PL-2S
    Pour commander ce produit ou obtenir d'autres informations, veuillez contacter notre centre d'appel gratuit au 02 40 38 50 50. Couvercle de protection en plastique dur pour une protection optimale. Elle s'adapte : Analog Heat MKI, Analog Heat MKII, Digitakt, Digitone.Inclus dans la boîte :1 × Couvercle de protection PL-2s
Jean-Luc Pircard

Jean-Luc Pircard

Je suis un passionné de l'informatique qui aime les défis et les nouvelles technologies. J'aime découvrir de nouveaux systèmes et s'améliorer constamment.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.