Logiciels

Google Chrome : la nouvelle protection IP qui garantit votre anonymat en ligne

Par Jean-Luc Pircard , le octobre 23, 2023 — Google Chrome - 4 minutes de lecture
Notez-moi

Google s’apprête à tester une nouvelle fonctionnalité « Protection IP » pour le navigateur Chrome qui améliore la confidentialité des utilisateurs en masquant leurs adresses IP à l’aide de serveurs proxy.

Confidentialité en ligne renforcée

Conscient de l’utilisation abusive potentielle des adresses IP à des fins de suivi secret, Google cherche à trouver un équilibre entre la garantie de la confidentialité des utilisateurs et les fonctionnalités essentielles du Web.

Les adresses IP permettent aux sites Web et aux services en ligne de suivre les activités sur les sites Web, facilitant ainsi la création de profils d’utilisateurs persistants. Cela pose d’importants problèmes de confidentialité car, contrairement aux cookies tiers, les utilisateurs ne disposent actuellement pas d’un moyen direct d’échapper à un tel suivi secret.

Qu’est-ce que la fonctionnalité de protection IP de Google ?

La solution « Protection IP » répond à ce double rôle en acheminant le trafic tiers provenant de domaines spécifiques via des proxys, rendant les adresses IP des utilisateurs invisibles pour ces domaines. À mesure que l’écosystème évolue, la protection IP évoluera également, en s’adaptant pour continuer à protéger les utilisateurs contre le suivi intersites et en ajoutant des domaines supplémentaires au trafic proxy.

Dans un premier temps, la protection IP sera une fonctionnalité facultative, garantissant aux utilisateurs le contrôle de leur vie privée et permettant à Google de surveiller les tendances de comportement.

Phase de test et déploiement progressif

L’introduction de la fonctionnalité se fera par étapes pour tenir compte des considérations régionales et garantir une courbe d’apprentissage.

Dans son approche initiale, seuls les domaines répertoriés seront affectés dans des contextes tiers, en zoomant sur ceux perçus comme traquant les utilisateurs.

A LIRE  Comment tester Acronis True Image gratuitement sur Windows ?

La première phase, baptisée « Phase 0 », verra Google envoyer des requêtes par proxy uniquement à ses propres domaines à l’aide d’un proxy propriétaire. Cela aidera Google à tester l’infrastructure du système et à gagner plus de temps pour affiner la liste des domaines.

Pour commencer, seuls les utilisateurs connectés à Google Chrome et disposant d’une adresse IP basée aux États-Unis peuvent accéder à ces proxys.

Un groupe sélectionné de clients sera automatiquement inclus dans ce test préliminaire, mais l’architecture et la conception subiront des modifications au fur et à mesure de l’avancement des tests.

Amélioration de la confidentialité et de la sécurité

Pour éviter toute utilisation abusive potentielle, un serveur d’authentification exploité par Google distribuera des jetons d’accès au proxy, définissant un quota pour chaque utilisateur.

Dans les phases à venir, Google prévoit d’adopter un système proxy à deux sauts pour accroître encore la confidentialité.

Comme de nombreux services en ligne utilisent GeoIP pour déterminer l’emplacement d’un utilisateur afin de proposer des services, Google prévoit d’attribuer des adresses IP aux connexions proxy qui représentent un emplacement « grossier » d’un utilisateur plutôt que son emplacement spécifique.

Problèmes de sécurité potentiels

Google explique qu’il existe certains problèmes de cybersécurité liés à la nouvelle fonctionnalité de protection IP.

Étant donné que le trafic sera transmis par proxy via les serveurs de Google, il peut être difficile pour les services de sécurité et de protection contre la fraude de bloquer les attaques DDoS ou de détecter un trafic non valide.

De plus, si l’un des serveurs proxy de Google est compromis, l’auteur de la menace peut voir et manipuler le trafic qui le traverse.

A LIRE  Explorez et optimisez vos images Docker avec Dive

Pour atténuer ce problème, Google envisage d’exiger que les utilisateurs de cette fonctionnalité s’authentifient auprès du proxy, empêchant les proxys de lier les requêtes Web à des comptes particuliers et introduisant une limitation de débit pour empêcher les attaques DDoS.

Google teste une nouvelle fonctionnalité de protection IP pour le navigateur Chrome, offrant aux utilisateurs une meilleure confidentialité en masquant leurs adresses IP à l’aide de serveurs proxy. Cette fonctionnalité facultative permettra aux utilisateurs de contrôler leur vie privée tout en permettant à Google de surveiller les tendances de comportement. Bien que cela puisse poser des problèmes de sécurité potentiels, Google prévoit d’adopter des mesures pour atténuer ces risques. Avec cette nouvelle fonctionnalité, Google cherche à trouver un équilibre entre la garantie de la confidentialité des utilisateurs et les fonctionnalités essentielles du Web.

Source de notre information

  • SLV WL 106, applique intérieure, double, chrome, E14, 2x 40W max, IP44 - Lampes murales et de plafond
    Fabriquée en aluminium chromé avec des composants en acier et en verre, l’applique 230V WL 106 est équipée d’un autre cylindre en verre satiné. Conçue pour recevoir des sources à économie d’énergie ou LED, l'applique WL 105 est prête à être raccordée directement à la tension secteur 230V. Le type de protection IP44 permet de surcroît le montage dans les pièces humides.Données techniques: Nom du produit: WL 106, Couleur: chrome, Matière: Aluminium, Puissance en watts: 40 W, Douille: E14, Nombre de douilles: 2, Classe de protection: I, Code IP: IP 44, Montage: En saillie, Détails de montage: Applique, Forme: cylindrique, Largeur: 9.5 cm, Hauteur: 41 cm, Profondeur: 11 cm, Sortie lumineuse: diffus, Tension nominale primaire: 220-240V ~50/60Hz, Poids net: 1.28 kg
  • SLV DOLIX OUT, encastré de plafond intérieur/extérieur, rond, chrome, GU10/QPAR51, 50W max, IP65 - Luminaires encastrés
    L'encastré de plafond 230 V DOLIX OUT est formé d'un anneau en aluminium équipé d'un verre de protection contre les projections d'eau. Sa classe de protection IP65 permet de l'utiliser aussi bien en extérieur que dans les pièces humides. Grâce à sa douille GU10 230 V intégrée, la downlight DOLIX OUT est prête au raccordement direct sur la tension secteur.Données techniques: Nom du produit: DOLIX OUT, Couleur: chrome, Matière: Aluminium, Puissance en watts: 50 W, Source: QPAR51, Douille: GU10, Nombre de douilles: 1, Classe de protection: II, Code IP: IP 65, Montage: Encastrement, Détails de montage: Plafond, Forme: rond, Hauteur: 11 cm, Diamètre: 8.2 cm, Forme de découpe: rond, Profondeur d’encastrement: 11 cm, Sortie lumineuse: direct, Indice de résistance aux chocs: IK02, Résistance aux chocs: 0.2 joule, Tension nominale primaire: 220-240V ~50/60Hz, Poids net: 0.18 kg
  • SLV WL 106, applique intérieure, simple, chrome, E14, 40W max, IP44 - Lampes murales et de plafond
    Fabriquée en aluminium chromé avec des composants en acier et en verre, l’applique 230V WL 105 est équipée d’un autre cylindre en verre satiné. Conçue pour recevoir des sources à économie d’énergie ou LED, l'applique WL 105 est prête à être raccordée directement à la tension secteur 230V. Le type de protection IP44 permet de surcroît le montage dans les pièces humides.Données techniques: Nom du produit: WL 106, Couleur: chrome, Matière: Aluminium, Puissance en watts: 40 W, Douille: E14, Nombre de douilles: 1, Classe de protection: I, Code IP: IP 44, Montage: En saillie, Détails de montage: Applique, Forme: cylindrique, Largeur: 9.5 cm, Hauteur: 23.5 cm, Profondeur: 11 cm, Sortie lumineuse: diffus, Tension nominale primaire: 220-240V ~50/60Hz, Poids net: 0.73 kg
Jean-Luc Pircard

Jean-Luc Pircard

Je suis un passionné de l'informatique qui aime les défis et les nouvelles technologies. J'aime découvrir de nouveaux systèmes et s'améliorer constamment.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.