Windows 11 : Microsoft fait machine arrière sur Recall, la fonction qui espionne tous vos faits et gestes ?
Windows

Windows 11 : Microsoft fait machine arrière sur Recall, la fonction qui espionne tous vos faits et gestes ?

Par Jean-Luc Pircard , le juin 10, 2024 — espionnage, fonctionnalité, microsoft, recall, Windows 11 - 3 minutes de lecture
Notez-moi

En tant qu’administrateur système spécialisé dans Windows et Linux, je suis toujours attentif aux dernières évolutions de l’univers Windows. Aujourd’hui, je vais vous parler d’une fonctionnalité controversée de Windows 11 : Recall, qui soulève des inquiétudes quant à la vie privée des utilisateurs. Microsoft aurait-il décidé de faire marche arrière sur cette fonctionnalité intrusive ? Allons-y pour en savoir plus.

Depuis l’introduction des PC Copilot+, Microsoft a semé la controverse avec sa nouvelle fonctionnalité Recall intégrée à Windows 11. Cette fonction, bien qu’innovante, a soulevé de sérieuses préoccupations concernant la confidentialité et la sécurité des données des utilisateurs. La réaction de Microsoft face aux critiques a été rapide et déterminante.

Le principe de Recall

La fonction Recall, dans son concept de base, est conçue pour aider les utilisateurs à retrouver facilement des fichiers, documents ou pages web. Cette fonctionnalité repose sur des captures d’écran régulières et une analyse avancée via une reconnaissance de caractères alimentée par l’IA. Autrement dit, Windows 11 enregistre toutes les activités de l’utilisateur en arrière-plan pour fournir cette assistance.

Problème de confidentialité

Closeup of a computer screen displaying sensitive information being captured by software.

Les problèmes de confidentialité se sont rapidement imposés. Recall capture en effet tout, y compris des informations sensibles comme les identifiants et mots de passe des comptes bancaires. Bien que Microsoft ait prévu des mesures de protection, comme la possibilité de créer une liste noire de sites web à ne pas capturer (limitée au navigateur Edge), ces précautions se sont révélées insuffisantes aux yeux de nombreux experts.

Critiques sévères et inquiétudes sur la sécurité

Les critiques se sont rapidement intensifiées concernant la sécurité de Recall. Alors que Microsoft prétend placer la sécurité au premier plan, des analyses ont révélé des vulnérabilités majeures dans la fonction. Des pirates pourraient potentiellement accéder à la base de données Recall à distance, compromettant ainsi des informations privées. Ces inquiétudes ont terni l’image de Microsoft, particulièrement dans les domaines stratégiques des PC Copilot+ et de l’IA.

Changements internes chez Microsoft

Windows Hello biometric authentication required to activate the function.

Pour remédier à ces problèmes et calmer les esprits avant le lancement prévu, Microsoft a pris plusieurs décisions drastiques :

  • Recall ne sera pas activé par défaut.
  • L’authentification biométrique via Windows Hello sera nécessaire pour activer la fonction.
  • La présence de l’utilisateur devant l’écran sera requise pour consulter la frise chronologique de Recall.
  • Les données capturées seront davantage chiffrées, avec déchiffrement seulement après authentification de l’utilisateur.

Regagner la confiance des utilisateurs

Malgré ces ajustements, il est incertain si Microsoft parviendra à restaurer la confiance des utilisateurs. L’historique de l’entreprise en matière de sécurité de données reste fragile, et la réputation est souvent difficile à redresser. Les mesures prises sont un pas dans la bonne direction, mais seule l’utilisation pratique révélera leur efficacité.

En conclusion, la fonction Recall de Windows 11 reste une innovation avec des potentialités intéressantes, mais qui doit surmonter des défis majeurs en termes de confidentialité et de sécurité avant de pouvoir être pleinement acceptée par le grand public.

Source: www.01net.com

  • Microsoft Surface Pro 9 Intel® Core? i5 256 Go 33 cm (13 ) 8 Go Wi-Fi 6E (802.11ax) Windows 11 Home Platine - Neuf
    Microsoft Surface Pro 9. Taille de l'écran: 33 cm (13 ), Résolution de l'écran: 2880 x 1920 pixels. Capacité de stockage interne: 256 Go. Famille de processeur: Intel® Core? i5, Modèle de processeur: i5-1235U. Mémoire interne: 8 Go. Résolution de la caméra arrière (numerique): 10 MP, Type de caméra arrière: Caméra unique, Caméra avant. Norme Wi-Fi: Wi-Fi 6E (802.11ax). Poids: 879 g. Système d'exploitation installé: Windows 11 Home. Couleur du produit: Platine
  • Microsoft Surface Pro 9 Intel® Core? i5 256 Go 33 cm (13 ) 8 Go Wi-Fi 6E (802.11ax) Windows 11 Home Graphite - Neuf
    Microsoft Surface Pro 9. Taille de l'écran: 33 cm (13 ), Résolution de l'écran: 2880 x 1920 pixels. Capacité de stockage interne: 256 Go. Famille de processeur: Intel® Core? i5, Modèle de processeur: i5-1235U. Mémoire interne: 8 Go. Résolution de la caméra arrière (numerique): 10 MP, Type de caméra arrière: Caméra unique, Caméra avant. Norme Wi-Fi: Wi-Fi 6E (802.11ax). Poids: 879 g. Système d'exploitation installé: Windows 11 Home. Couleur du produit: Graphite
  • Microsoft Surface Pro 8 Intel® Core? i7 512 Go 33 cm (13 ) 16 Go Wi-Fi 6 (802.11ax) Windows 11 Pro Platine - Neuf
    Microsoft Surface Pro 8. Taille de l'écran: 33 cm (13 ), Résolution de l'écran: 2880 x 1920 pixels. Capacité de stockage interne: 512 Go. Famille de processeur: Intel® Core? i7, Modèle de processeur: i7-1185G7. Mémoire interne: 16 Go. Résolution de la caméra arrière (numerique): 10 MP, Type de caméra arrière: Caméra unique, Résolution de la caméra avant (numerique): 5 MP, Caméra avant. Norme Wi-Fi: Wi-Fi 6 (802.11ax). Poids: 891 g. Système d'exploitation installé: Windows 11 Pro. Couleur du produit: Platine
Jean-Luc Pircard

Jean-Luc Pircard

Je suis un passionné de l'informatique qui aime les défis et les nouvelles technologies. J'aime découvrir de nouveaux systèmes et s'améliorer constamment.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.